ACF - Assemblée communautaire fransaskoise

Présidents / Présidentes

Maurice Quennelle

Maurice Quennelle

Président
1912-1914

Maurice Quennelle est un pionnier, originaire de la commune d’Armentières dans le nord de la France. Il émigre au Canada en 1892. Il est agriculteur et commerçant établi à Wauchope dans le sud-est de la Saskatchewan. Au cours de son mandat à l’ACFC, il veille à l'établissement des premiers cercles locaux. Il s'assure également que les structures de l’ACFC s'établissent dans les paroisses aux quatre coins de la province. Le nom définitif d’Association catholique franco-canadienne de la Saskatchewan sera décidé au cours de son mandat.

Joseph Eldège Morrier

Joseph Eldège Morrier

Président (deux mandats)
1914 - 1915; 1921 - 1923

Joseph-Eldège Morrier est originaire de Montréal. Il occupe les postes de président et de secrétaire général de l'ACFC. Passionné par la presse, il fait partie de la production de deux journaux francophones de l'Ouest - Le Patriote de l’Ouest et La Survivance. Il reçoit également la décoration d’Officier de l’Instruction publique en reconnaissance de son implication dans l'éducation. 

Arsène Godin

Arsène Godin

Président
1915 - 1921

Le Dr. Arsène Godin est diplômé de l'Université de Montréal. Il a étudié à Paris et à New York. Il devient membre de l'École de médecine de l'Université de la Saskatchewan. Il est élu président de l’ACFC en 1915 et est fondateur et dirigeant de plusieurs comités, dont le comité musical et le comité de l’ACFC. Le Dr. Arsène Godin est aussi le directeur de l'Hôpital Pasteur de Willow-Bunch. 

Émile Gravel

Émile Gravel

Président
1923 - 1925

Originaire du Québec, Émile Gravel déménage dans l’Ouest et se joint à plusieurs organisations touchant l’éducation, la religion et la défense de la langue française. Orateur et avocat, Émile Gravel aide à consolider l’établissement de la ville de Gravelboug, notamment en y implantant le premier office de poste.

Raymond Denis

Raymond Denis

Président
1925 - 1935

Raymond Denis est né en Charente-Maritime (France) et il s’installe dans le hameau de Saint Denis à l’âge de 18 ans. Il débute à l’ACFC comme vice-président en 1918. Il est élu président en 1925. Il trace quatre grandes voies d’action, dont l’établissement d’un secrétaire permanent, la mise sur pied d’examens de français dans les écoles, la coopération étroite avec les inspecteurs officieux et l’organisation de voyages dans l’Est. Raymond Denis joue un rôle prépondérant dans l'établissement de la radio dans l'ouest du Canada.

Maurice Baudoux

Maurice Baudoux

Président
1935 - 1936

Originaire de la Belgique, Maurice Baudoux devient prêtre à Prud’homme. Il est le premier évêque du diocèse de Saint Paul, devenant ensuite archevêque de Saint-Boniface De 1931 à 1943, il siège à l’ACFC comme vice-président, président et secrétaire-trésorier. Il consacre son énergie à l'établissement de 4 postes de radios privées francophones à Saint-Boniface, Gravelbourg, Saskatoon et Edmonton. Le surnom de « père de la radio française dans l’Ouest » lui est donné.

Laurent Roy

Laurent Roy

Président
1936 - 1948

Originaire d’un petit village au sud-est de Montréal, le Dr. Laurent Roy s’installe à Regina après avoir terminé ses études en médecine. En 1936, il est élu président de l’ACFC. Il occupe cette position durant douze ans, ce qui est le plus long mandat de l’histoire de l’ACFC. Après sa démission, le Dr. Laurent Roy retourne travailler dans le domaine de la médecine. 

Louis Demay

Louis Demay

Président
1948 - 1953

Originaire de Bordeaux, Louis Demay arrive au Canada après avoir complété ses études. Il se rend éventuellement à Melfort dans le monde commercial. Ayant plusieurs titres, Demay se trouve dans les rôles de secrétaire-trésorier de deux organisations, de président de l’Association des commissaires d’écoles franco-canadiennes et, finalement, de président de l’ACFC. Comme ceux qui lui précédent, Louis Demay s’engage à lutter pour des postes de radio françaises.  

Dumont Lepage

Dumont Lepage

Président
1953 - 1959

Dumont Lepage est né dans une petite ville au Québec. Il arrive plus tard à Prince Albert pour poursuivre ses études en commerce. Lepage s’implique dans plusieurs organisations et occupe multiples rôles importants comme secrétaire des municipalités et directeur d’une caisse populaire, parmi autres. En 1953, il est élu président de l’ACFC. Dumont Lepage est connu pour ses grands efforts de promouvoir la langue française et son implication dans les affaires de la radio française dans la province. 

Maurice Denis

Maurice Denis

Président
1959 - 1963

Originalement de Saint-Denis, Maurice Denis étudie au Collège Mathieu de Gravelbourg et reçoit un Baccalauréat en droit de l’Université de Saskatchewan à Saskatoon. Intéressé par le monde de la francophonie depuis toujours, il est élu comme président de l’ACFC en 1959; le premier étant originaire de la Saskatchewan. En plus de ses obligations présidentielles, il s’intéresse aussi aux problèmes des écoles séparées et publiques et siège au comité de Radio-Gravelbourg. 

Allyre Sirois

Allyre Sirois

Président
1963 - 1964

Allyre Sirois est né à Vonda. En 1950, il reçoit un diplôme en droit après avoir participé à la Deuxième guerre mondiale durant quatre années.Il sera nommé juge à Cour provincial. Il sera ainsi président de la commission scolaire de Gravelbourg. En 1963, Allyre Sirois devient président de l’ACFC. Son mandat est marqué par la Révolution tranquille au Québec.

Roland Pinsoneault

Roland Pinsoneault

Président
1964 - 1968

Originaire du Québec, Roland Pinsonneault a grandi à Gravelbourg. Il fait ses études au Collège Mathieu afin d’obtenir son diplôme en syntaxe. Dès 1942, il est membre actif de l’ACFC et il est élu président en 1964. Son mandat est marqué par le déménagement du secrétariat provincial à Regina. En raison de sa proximité avec le Palais législatif, l'ACFC veut faciliter ses efforts de représentation politique.

Roger Lalonde

Roger Lalonde

Président
1968 - 1972

Né à Assiniboia, Roger Lalonde déménage à Regina lors de sa dixième année d’études. Il reçoit son Baccalauréat en commerce et en économie en 1954. Il fonde sa propre compagnie d’assurance à Saint-Victoire. Lors de la naissance de son premier enfant, il s’implique davantage dans la francophonie, espérant que son enfant puisse apprendre le français. Roger Lalonde est élu président de l’ACFC en 1968. Durant son mandat, l'ACFC lance le journal L'Eau vive, qui sera distribué à travers la province.

Joseph Jeanneau

Joseph Jeanneau

Président
1972 - 1974

Originaire de Peterson, Joseph Jeanneau poursuit ses études postsecondaires à Prud’homme, à Edmonton et au Manitoba. Il reçoit son Baccalauréat en philosophie, en économie et en commerce. Il a participé à l’élaboration de nouveaux programmes d'éducation pour faire connaître le concept coopératif dans le contexte d’implémentation de caisses populaires. Joseph Jeanneau devient le président de l’ACFC en 1968.

Albert Dubé

Albert Dubé

Président (deux mandats)
1974 - 1975; 1985 - 1987

Albert Dubé est né à Duck Lake. Il devient agriculteur, puis travaille pour le gouvernement fédéral. Lors de sa présidence, il participe à la fondation des Publications fransaskoises Ltée afin de rendre le journal L'Eau vive indépendant, dont il devient le premier président. Il est un des membres fondateurs de l'Association canadienne-française de Regina.

Clotaire Denis

Clotaire Denis

Président
1975 - 1977

Clotaire Denis est né à Saint-Denis. Il est élu président de l’ACFC en 1975 lors d’une période de changements dans la fransaskoisie : le journal l'Eau vive connaissait des difficultés financières, des regroupements nationaux, comme la Fédération des francophones hors Québec, ont commencé à être mis sur pied et le père André Mercure, O.M.I., avait reçu une contravention qu'il avait décidé de contester jusqu'à la Cour suprême. Clotaire Denis a participé à toutes ces initiatives. Il a également pris en main le dossier « Ready » concernant la survie du Collège Mathieu.

Irene Chabot

Irene Chabot

Présidente
1977 - 1983

Irène Chabot est originaire de Montréal. Elle déménage vers l’Ouest pour enseigner le français avec l’ACFC. Elle fait partie de plusieurs organisations telles que l’Action catholique rurale de Gravelbourg et l’Amicale Féminine du Collège Mathieu. Elle siège aussi sur le Conseil d’administration de CFRG. En 1977, elle devient la première femme élue présidente de l’ACFC. Lors de son mandat, elle s’implique dans diverses organisations et s’engage dans le développement communautaire. Après avoir servi comme présidente durant six années, Irène Chabot prend le rôle de directrice du Collège Mathieu.  

Liguori Leblanc

Liguori Leblanc

Président
1983 - 1985

Natif du Québec, Liguori Leblanc s’installe avec sa famille à Saint-Denis. Il devient secrétaire de l’organisation scolaire de Saint-Denis à 17 ans. Tout au cours de sa vie, Liguori Leblanc contribue grandement à la francophonie en Saskatchewan, surtout lors de sa présidence à l’ACFC de 1983 à 1985.

Rupert Baudais

Rupert Baudais

Président
1987 - 1989

Natif de la Saskatchewan, Rupert Baudais reçoit son diplôme en droit de la Faculté de droit à Saskatoon et sa Maîtrise en arts à l’Université de Regina. Avocat, il offre ses services en français et en anglais devant les tribunaux. Il est élu président de l’ACFC en 1987, à la veille du jugement de la Cour suprême du Canada dans la cause Mercure. Suite au passage de la Loi linguistique de la Saskatchewan de 1980, il négocie la première entente globale de développement et de financement entre le gouvernement fédéral et la communauté fransaskoise.

Suzanne Bugeault

Suzanne Bugeault

Présidente
1989 - 1991

Originaire de l'Alberta, Suzanne Bugeaud Stradecki reçoit son Baccalauréat en arts et en droit de l’Université d'Edmonton. Elle est élue présidente de l’ACFC en 1989. Elle est impliquée dans la lutte pour la gestion scolaire. Son mandat est marqué par l'Accord du Lac Meech et les crises constitutionnelles qui en découlent.