ACF - Assemblée communautaire fransaskoise

Thumbnailacf-rdv-banniere-x-fr

Nouvelles

Une situation difficile pour les programmes d'immersion et les écoles de langue française

2019-02-15

ACF

UNE SITUATION DIFFICILE POUR LES PROGRAMMES D’IMMERSION ET LES ÉCOLES DE LANGUE FRANÇAISE

 

Regina, le 15 février 2019 - Le Commissaire aux langues officielles a publié un rapport, mercredi passé, sur l’état du recrutement d’enseignants pour le français langue seconde.

 

Denis Simard, président de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), a ainsi annoncé que « nous encourageons fortement les commissions scolaires, nos universités et le ministère de l’Éducation de la Saskatchewan à travailler ensemble pour résoudre cette pénurie qui mine l’avenir de l’éducation en français ».

 

La pénurie d’enseignants francophones est un enjeu majeur. En 2017, le gouvernement de la Saskatchewan avait inclus le recrutement d’enseignants francophones dans le discours du trône, car le ministre de l’Éducation en avait fait une priorité.

 

« Nous croyons que les recommandations exprimées dans ce rapport par le Commissariat aux langues officielles vont dans la bonne direction et proposent plusieurs mesures positives qui aideraient les finissants au secondaire à choisir une carrière en enseignement », a ajouté Denis Simard.

 

Depuis 12 ans, le nombre d’élèves inscrits aux programmes d’immersion et dans les écoles fransaskoises a doublé en Saskatchewan. Ce fait a un impact sur la demande pour les enseignants et enseignantes francophones dans notre province.

 

« Nous sommes heureux de constater que la population générale appuie l’éducation en français et reconnait la valeur du bilinguisme. Il faut maintenant régler le défi de la pénurie d’enseignants. Nous croyons que ce rapport indique un point de départ intéressant » de conclure Denis Simard.

Retour à la liste

Haut de page