ACF - Assemblée communautaire fransaskoise

Nouvelles

Réaction de la présidente de la ACF:

2016-02-05

ACF

La présidente de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), madame Françoise Sigur-Cloutier, a réagi à l’annonce de la démission de la sénatrice franco-manitobaine Maria Chaput à l’émission Point du jour mardi dernier.

«La sénatrice Maria-Chaput est la première femme franco-manitobaine à être nommée au Sénat, elle s’est toujours battue pour la cause française et a farouchement défendu la place du sénat canadien dans son rôle de gardien des minorités linguistiques au pays. Au cours de son propre mandat au Sénat, la sénatrice Chaput s’est beaucoup investie auprès des communautés francophones en milieu minoritaire. Je suis déçue de la voir quitter son poste, mais je peux comprendre qu’elle a ses raisons,» a dit madame Sigur-Cloutier.

«Son plus grand accomplissement a été le travail envers la modernisation de la Loi sur les langues officielles, surtout elle a tenter d’élargir la définition de ce qu’est un francophone dans notre pays. La sénatrice a laissé sa marque, et le travail qu’elle a entamé se poursuivra. Elle a en aussi beaucoup fait au niveau de la culture et de l’éducation française dans sa province d’origine. Au nom de communauté fransaskoise, je tiens à remercier la sénatrice Chaput pour tout ce qu’elle a fait pour la francophonie au Canada,» a ajouté la présidente.

«Par son action et son engagement, la Sénatrice Maria Chaput a clairement montré l’influence que le sénat peut exercer pour les communautés francophones en milieu minoritaire. Présentement, la Saskatchewan n'a pas de sénateur ni de sénatrice francophone. L’ACF tentera de remédier à cette situation en proposant des candidatures en cette période où s’enclenche un nouveau processus de sélection pour la nomination des futures sénateurs - car nous avons besoin de cette voix-là pour nous faire entendre,» a assuré madame Sigur-Cloutier.

L’Assemblée communautaire fransaskoise est un organisme provincial voué au développement de l’ensemble de la communauté fransaskoise. À l’image d’un gouvernement, elle défend les droits et les intérêts des francophones de la Saskatchewan.

Retour à la liste

Haut de page