ACF - Assemblée communautaire fransaskoise

Enjeux francophones

Voici un bref résumé des enjeux qui touchent les communautés francophones et la capacité de vivre en français au Canada. La modernisation de la Loi sur les langues officielles est une demande prioritaire. Il est aussi important que le nouveau gouvernement pose des gestes qui appuieront la relance de notre réseau associatif et des institutions qui nous permettent de vivre en français.

 

Modernisation de la « Loi sur les langues officielles »

Qu’un projet de loi modernisant la «Loi sur les langues officielles» soit déposé dans les 100 premiers jours après l’élection d’un nouveau gouvernement. Dans ce projet de loi nous précisons que les articles en place pour appuyer les communautés francophones en situation minoritaires demeurent intacte en ajoutant des mesures de renforcement :

- Que les juges nommés à la Cour suprême du Canada soient bilingues

- Que le Programme de contestation judiciaire dans la Loi sur les langues officielles

- Que le projet de loi C-32 soit amélioré en conférant la coordination et la mise en œuvre de la loi à une agence centrale, nous proposons que cette agence soit le Conseil du Trésor du Canada.

- Que les clauses linguistiques exécutoires soient incluses dans les ententes fédéral-provincial obligeants ainsi les provinces à respecter leurs communautés francopones en matière de bilinguisme et des langues officielles.

 

Relance post-pandémique

La période difficile que nous traversons depuis le début de la pandémie a grandement fragilisé notre communauté. Les organismes culturels et communautaires ont dû annuler la tenue d’activités et un grand nombre de festivals et spectacles en présentielles n’ont pas eu lieu. Ceci a énormément réduit les occasions de se rassembler. Parmi les points à soulever auprès des candidats et candidats il y a la relance pour nos communautés, parmi les défis nous avons besoin  : 

- des solutions pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre francophone ;
- des investissements pour appuyer la relance des organismes et institutions de la francophonie canadienne;
-des investissements pour appuyer nos infrastructures scolaires;
- un fonds permanent pour appuyer le développement du réseau postsecondaire de langue française en milieu minoritaire;
- des fonds dédiés à la petite enfance en français dans un nouveau programme national de garderies;
- de nouveaux mécanismes en immigration pour rétablir et augmenter le poids démographique de la francophonie;
- un engagement à fournir un accès universel à l’apprentissage du français pour tous les Canadiennes et Canadiens.

Haut de page

Assemblée communautaire fransaskoise

ACF